Forum Mangas Index du Forum
Forum Mangas
Forum sur les mangas
 
Forum Mangas Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: hana yori dango ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Mangas Index du Forum -> Mangas -> Mangas papier
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
nana


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2008
Messages: 3
Localisation: canada
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)
Mangas préférés: hana yori dango
Personnages préférés: Tsukushi Makino

MessagePosté le: Mer 22 Oct - 23:30 (2008)    Sujet du message: hana yori dango Répondre en citant

Hana Yori Dango
 


 

Tsukushi Makino est une jeune lycéenne de l'école privée d'Eïtoku, située dans un quartier chic et plutôt fréquentée par des enfants de familles aisées. L'établissement est dominé par les F4, 4 garçons enviés de tous, puissants grâce à l'argent de leur famille, comme par exemple Dômyôji, le chef des F4 dont le père est classé dans les plus grandes fortunes du Japon. La moindre personne qui ose s'opposer à eux risque de recevoir une carte rouge, le signal pour tous les autres élèves qu'ils peuvent lui faire les pires crasses et le traiter comme un moins que rien. Ce qui conduit inévitablement au départ de l'élève après quelques mois devenus infernaux à supporter. Tsukushi s'en veut de n'avoir rien fait pour aider la dernière victime du F4, ce qui ne ressemble pas à son caractère. Mais voilà qu'elle se trouve elle aussi dans la ligne de mire des 4 terreurs pour sauver une amie...

Hana Yori Dango est un shôjo manga signé Yoko Kamio, qui comptera au final 36 volumes (la prépublication s'est terminée récemment dans le magazine Margaret). Shôjo manga d'ailleurs à succès vu qu'il s'est vu adapté en série TV animée de 51 épisodes, en une série TV live taiwanaise sous le titre Meteor Garden (du nom du manga en chinois), etc...

Pendant plus de 10 ans, les lectrices japonaises auront vibré en suivant les aventures scolaires et surtout sentimentales de Tsukushi, la "mauvaise herbe" de l'école huppée d'Eïtoku, aux prises, entre autre, avec le F4, groupe de 4 garçons tout puissants, aidés en cela par le dieu "pognon" qui leur donne, à leurs yeux, tous les droits, y compris de "vie et de mort" (métaphoriquement parlant, puisqu'ils n'hésitent pas à détruire moralement un ou une élève qui aurait l'audace de leur résister, voire juste de leur déplaire). Bref, les F4 incarnent à merveille le dicton japonais qui dit "taper sur le clou qui dépasse", en clair détruire celui ou celle qui ne rentre pas dans le moule prédéfini par la société. Et évidemment, ce clou, ici, c'est la jeune Tsukushi.

Issue d'une classe sociale moyenne, elle est entrée au lycée à l'école privée d'Eïtoku, incroyablement plus dangereuse et broyeuse que tout ce qu'elle a pu imaginer. Son gros problème, c'est son innocence et sa naïveté (naïveté n'étant pas du tout synonyme de niaiserie): deux traits de caractère qui ne pardonnent pas au milieu des rejetons de riches qui se croient supérieurs aux autres simplement grâce à leur naissance dans un milieu privilégié. Tsukushi a du mal à se mettre dans la tête que le monde autour d'elle n'est pas à son image: sincère et profondément honnête. Eïtoku représente justement notre monde tel qu'il est mais de manière exacerbée: culte du pouvoir de l'argent, manipulations, dominations, trahisons, culte de la beauté et de la jeunesse. Il ne fait pas bon ne pas avoir un look de top-model et un portefeuille bien garni si on veut trouver sa place dans ce milieu. Deux "qualités" que ne possède évidemment pas Tsukushi.
Par contre, s'il y a bien quelque chose qu'elle possède et en bonne quantité, c'est une grande gueule, avec un sacré caractère en bonus gratuit. Là où Tampopo, l'héroïne d'Imadoki de Yuu Watase, elle aussi parachutée en plein milieu d'une école huppée et évidemment mal accueillie, répondait aux méchancetés et aux bassesses par le sourire et la gentillesse (genre "on me frappe, je tends l'autre joue en faisant un grand sourire un peu niais... avec le risque de me faire dégommer la tête"), jolie méthode, certes, mais à l'efficacité réelle toute relative, Tsukushi applique une autre méthode, celle de l'action-réaction: on la frappe, elle rend coup pour coup, ce qui lui vaudra l'inimitié du F4. Elle possède une grande force de caractère qui la fait rebondir justement quand elle est au plus bas, "tomber sept fois, toujours se relever huit" semble être sa devise (malgré les doutes qu'elle ne manque pas d'éprouver, la rendant plus humaine). Pas mal pour une mauvaise herbe...

Bien sûr, elle n'a pas la prétention de changer le monde. Ses parents continuent à voir sa vie à Eïtoku comme une chance à saisir de se trouver un bon parti à épouser, ne pensant qu'au statut que leur fille pourrait acquérir sans vraiment prendre en compte toute la souffrance qu'elle doit subir en contrepartie. Elle ne fait même pas spécialement évoluer ses camarades de classe qui n'agissent que par intérêt: prêts à la piétiner un jour, ils sont tout miel avec elle le lendemain si ils pensent y gagner quelque chose. Néanmoins, elle permet quand même à quelques-uns de se découvrir, de s'ouvrir aux autres, sans masque ni faux-semblant.
Par exemple, Rui, un des membres du F4 sur lequel craque Tsukushi. Personnage un peu fade et vide en lui-même (très fort dans le style mono-expression genre "je fais la gueule tout le temps") mais qui instaure un rapport particulier avec la jeune fille: on ne sait pas trop ce qu'il pense d'elle, la défendant parfois tout en l'ignorant à d'autres moments, car il rêve d'une autre fille, proche tout en étant inaccessible, une qui a tout ce que Tsukushi n'a pas. Malgré tout, cette dernière influera sur lui, l'obligeant à ne plus se laisser vivre sans agir, sans réagir, quitte à se planter mais en ayant au moins l'impression d'être vivant...
Mais le personnage masculin le plus intéressant du manga est Dômyôji. Gosse de riche, fils à papa, tout droit désigné pour la succession d'un des groupes les plus importants du Japon. Arrogant, sûr de lui, il se croit irrésistible (non mais, il a vu ses cheveux ???). Il nous paraît alors irresponsable, pathétique, imbu de lui-même, allant jusqu'à en devenir même drôle dans son orgueil qui se heurte fréquemment à Tsukushi. Qui, évidemment, se moque éperdument de son fric ou de son pouvoir au sein de l'école, n'hésitant pas à lui foutre une raclée ou l'envoyer balader s'il a la mauvaise idée de se croire tout permis avec elle. Se tissent alors entre les deux jeunes gens une relation ambiguë, entre haine et amour, domination et soumission, baffes et tendresse, où petit à petit le respect et la découverte de l'autre les font évoluer.

Pour autant, avec un shôjo sur plus de 30 volumes, on peut s'inquiéter du côté répétitif qui aurait vite fait de s'installer. Oui ou non, je ne sais pas, mais remarquons tout de même que ce nombre plutôt imposant de volumes permet au moins une chose: le développement des personnages secondaires, de leurs propres intrigues et histoires de coeur, leur donnant une certaine consistance et n'en faisant donc pas uniquement des faire-valoirs là pour combler les trous.
On pourra reprocher le côté quelque peu manichéen, du moins sur les premiers volumes, de "J'ai du fric, je suis forcément détestable, je ne peux vraiment devenir quelqu'un de bien qu'en acceptant de tout perdre" (démontré par un des personnages). Néanmoins, les rapports entre les différents personnages, derrière le côté très classique empruntant toutes les ficelles du genre shôjo, sont décrits avec pas mal de finesse et de complexité. On apprécie de voir Tsukushi, une fille moyenne qui ressemble à n'importe qui, dans laquelle on peut toutes se reconnaître, dire ses 4 vérités à celui ou celle qui se croit tout permis au nom du fric (ça a tout de même un côté assez jouissif, non ?). On apprécie de suivre une comédie romantique qui ne se prend pas trop au sérieux, jouant même avec les clichés du genre, mais qui pourtant se permet de montrer un peu les travers de la société japonaise (l'ijime ou encore le fait de suivre sans poser de questions ni s'interroger et de ne pas faire preuve d'individualisme) mais aussi les travers de la société humaine en général (juger les gens à leur apparence, pouvoir de l'argent, culte de la jeunesse...), sans pour autant vouloir se la jouer moralisateur ou trop caricatural (bon, un peu quand même...). Puis s'intéressant de manière plutôt fine aux rapports humains, avec des personnages complexes, touchants, et mêmes charismatiques pour certains.

Beaucoup semblent avoir du mal avec le style de dessin (après tout, Hana yori dango était nominé dans le Mangaverse Festival 2003 catégorie "manga le plus mal dessiné"). Il est vrai que les premiers volumes ne sont peut-être pas complètement maîtrisés techniquement. Cela n'empêche pas néanmoins de finir par vite accrocher, tout en suivant l'évolution graphique de l'auteure, dont le trait s'affine et devient plus mature. En plus d'une narration classique mais tout à fait lisible (ce qui n'est pas toujours évident dans un shôjo), dynamique et vivante. On remarquera également les bonus, nous expliquant de manière détaillée les termes typiquement japonais employés, ce qui est plutôt appréciable.


 

 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 22 Oct - 23:30 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yuffie
Petit mangaka
Petit mangaka

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2007
Messages: 2 998
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 馬 Cheval

MessagePosté le: Jeu 23 Oct - 11:47 (2008)    Sujet du message: hana yori dango Répondre en citant

Je ne connais que le drama, que j'ai trouvé super, mais le manga ne m'intéresse pas du tout.
~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~
L'ex-modératrice qui a jeté les armes....
Revenir en haut
fuyu hataru
New mangas
New mangas

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2008
Messages: 85
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 鷄 Coq
Mangas préférés: VAMPIRE knight parmi eux naruto complex d gray man death note galism hot gimmick tout sauf un ange tsubasa reservoir chronicles love hina fruits basket bleach ranma full metal alchemist shiritsu binetsu shojo beck meru puri global garden alice 19th xxxhol

MessagePosté le: Mar 28 Oct - 18:26 (2008)    Sujet du message: hana yori dango Répondre en citant

je suis une grande fan de hana yori dango mais je savais pas qu'il existait l'anime merci beaucoup
~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~
pourquoi vivre à contre-courant !?
pour mourir électrocuté ?
pourquoi souffrir pour des idées !?
pour nourrir d’autres charniers ?
il suffit de penser dans le vent
de survivre dans les réponses déjà cochées
des parfums d’encens frelatés
le nez irrité à trop suivre les rails
pourquoi le néant ?
parce qu’on l’a fabriqué en détail
parce que personne n’est né

Pourquoi la mort ?
pour que les vies renaissent
pourquoi la vie ?
pour que naisse un paradis.
Revenir en haut
tsukasamakino
New mangas
New mangas

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2010
Messages: 90

MessagePosté le: Lun 19 Juil - 22:38 (2010)    Sujet du message: hana yori dango Répondre en citant

Aha le mangas de ma naissance c'est grâce a ce mangas qu'est née Tsukasamakino ^^ donc évidement c'est ma bible que dis je c'est mon dieu fait en livre xD j'adore tsukasa est l'un de mes fantasme masculin et je trouve tsukushi super courageuse et forte mais les gens arrêter pas de mettre des bâtons dans leur roue ça m'énerver a chaque fois Evil or Very Mad je voulais rentré dans le livre et les étranglé surtout la mère de tsukasa (espèce de vieille peau de vache) heuresement que tout c'est arrangé mais la fin ma un peu déçu il va sans dire que j'ai lu le mangas en entier plusieurs fois et l'anime par contre je n'ai pas regardé le drama n'étant pas très drama ni le film live ni le film animé (étant donné que le film animé na rien a voir avec la série) par contre j'ai lu le chapitre bonus

pourquoi c'est le mangas de ma naissance c'est simple:

pour les voir ensemble je me suis inventé^^

tsukasa domyoji + tsukushi makino= tsukasa makino ou tsukushi domyoji et étant donné que je préfère tsukasa j'ai pris tsukasa makino d'ou tsukasamakino ^^

~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~.~
ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort+ le ridicule ne tue pas= le ridicule nous rend plus fort ^^

Le blog de mon école d'anges et démons sur habbo.fr --->http://entre-ciel-et-enfer.skyrock.com/

http://onepiece-wanted.forum-actif.net/
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:57 (2016)    Sujet du message: hana yori dango

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Mangas Index du Forum -> Mangas -> Mangas papier Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com